Bons plans
A quand remonte le 1er cabinet dentaire ?

A quand remonte le 1er cabinet dentaire ?

À quand remonte le premier cabinet dentaire ?

Tout d’abord, il faut savoir que l’histoire des broches est en fait la plus récente. Pendant longtemps, nous ne nous sommes pas vraiment souciés de l’hygiène dentaire, des sourires et de la santé dentaire. On envisage déjà d’utiliser de l’or pour combler les dents manquantes dans l’Egypte ancienne et la Grèce antique, mais au Moyen Âge, malgré l’invention du premier lot de « dentifrice », on est encore un peu en retard. Il faut attendre le 16 siècle quand Ambroise Paré inventa un dentifrice, une prothèse à base de fémur bovin.

Mais si nous pensons colmater la carie à cause d’une perte dentaire non hygiénique, nous n’avons pas pensé à traiter la maladie à la source, et nous ne nous sommes pas vraiment interrogés sur l’hygiène. De manière générale, qu’en est-il de la dent ?

Genèse du cabinet dentaire 

A l’époque Louis XV, en 1728, Pierre Fauchard écrit le premier traité de chirurgie dentaire. Je dois dire que son prédécesseur, Louis XIV, avait un grave problème dentaire ! Quand le roi a eu mal aux dents, on s’est intéressé à des choses qui touchaient finalement toute la population ! Dans son article, il a expliqué comment redresser les dents pour la première fois, mais n’a expliqué que ce qui peut être vu. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe siècle que ses méthodes se perfectionnent. Hunter comprend que parfois, pour redresser les dents, vous devez retirer les autres pour faire de la place. Vous dire que ça ne satisfera pas tout le monde ! Quand on fait tout pour éviter la perte des dents, l’extraction des dents, mais qu’en pensez-vous ! Les avis sont différents, mais on commence à comprendre qu’il faut étudier la bouche pour la soigner, et surtout, dessiner un beau sourire. En 1841, le Français Lefoulon apprend que pour redresser les dents, il faut parfois élargir des arcades trop étroites (voir photo ci-dessus). Du coup, aux États-Unis, on s’est intéressé à l’emboîtement des dents et des mâchoires. Il faut corriger les dents et traiter les dents imbriquées pour que les résultats ne bougent plus ! A l’époque, les appareils dentaires sont en caoutchouc, mais les progrès sont rapides : les appareils modernes à ancres molaires, arcades vestibulaires ou linguales deviennent populaires.

Évolution des cabinets dentaires :  années 2000

Au début du XXe siècle, les appareils dentaires étaient constitués de fils épais reliés aux dents par deux anneaux scellés sur les molaires. Grâce à la vulcanite, on peut fabriquer un appareil plus adapté, et on comprend qu’il faut déplacer la racine de la dent. En Europe, nous essayons d’agir sur la base squelettique, et nous espérons stimuler la croissance de la mandibule chez les enfants qui activent la fonction de mastication. Cette méthode est appelée « Orthopédie Dentaire ». Nous comprenons qu’il faut commencer à traiter les dents dès le plus jeune âge pour prévenir les risques. Il est plus facile de réparer les dents pendant la croissance osseuse des enfants qu’à l’âge adulte, ce qui peut également affecter l’équilibre postural des enfants. En savoir plus

Modernisation des cabinets dentaires 

Au XXe siècle, le développement s’est poursuivi. L’anneau est retiré pour faciliter la fixation directement sur la dent. (Donc non, vous ne portez pas de « broches » quand vous avez des broches ! En fait, c’est une distorsion du langage, car au début les gens avaient de vraies broches, y compris la dent entière, maintenant nous avons des broches. « des broches » ). Tout au long du 20ème siècle, il y a eu plus de progrès, surtout chez les adultes : on veut de belles dents, de la santé, pas de carie, pas de douleur ; mais le besoin d’un beau sourire pour des raisons purement esthétiques devient populaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.